Surveillance seul dans un camping municipal

Avatar Mehmet Uysal

Mehmet Uysal

Bonjour à tous!

Petite question concernant mon emploi du mois d'août.
Je suis surveillant sauveteur dans un camping municipal, d'accès gratuit aux campeurs. Et payant et accessible pour le public extérieur.

Le bémol : On est deux surveillants jusqu'au 15 août. Mais la mairie n'a pour le moment pas trouvé de surveillant pour la deuxième moitié d'août et je serais donc le seul surveillant.

Y'a t-il des normes qui concernent le nombre de surveillants dans un lieu d'accès payant?

Est-ce même légal de travailler seul dans un plan d'eau d'accès payant?

Dans le POSS, il est seulement indiqué que la surveillance est effectuée par 1 ou 2 personnes.

Merci à tous d'avance!

Avatar Le baron

Le baron

Bonjour Mehmet !

Pour répondre à ta question, il n'y a pas de textes réglementaires qui prévoient le nombre de surveillants pour la baignade payante ou gratuite.
C'est à l'exploitant de prévoir ses effectifs pour une sécurité maximum avec en considération, par exemple, la fréquentation, la surface, l'étendue, la visibilité, etc.

Il n'est pas interdit de surveiller seul mais ATTENTION, la surveillance est permanente et exclusive.
Tu n'est pas sensé t'absenter (poses, toilettes...).

Par contre dans la situation que tu évoques, la piscine n'est pas réservée uniquement à la clientèle du camping.
Il y a un accès payant pour les personnes extérieures et tu parles d'un POSS.

Vous êtes bien dans le cadre d'une baignade d'accès payant et le ou les surveillants doivent être MNS.
Tu dis être "surveillant sauveteur" pour le BNSSA, je suppose ???

Il y a un point à faire avec le responsable pour vérifier votre cadre réglementaire.

Bon courage.

Avatar Le baron

Le baron

Pour faire suite, êtes vous dans le cas de la dérogation pour l'emploi de BNSSA en autonomie (sans MNS) ???

Cela réglerait l'absence de MNS pour l'accès payant sans supprimer les inconvénients d'une surveillance à une seule personne.

Mais si c'est le cas, les conditions initiales de la dérogation seront modifiées et le préfet peut avoir son mot à dire.

Répondre